top of page

L'Initiation

Dernière mise à jour : 1 mai 2023



Dans les diverses sphères ésotériques, il est fréquemment question du parcours initiatique et de l'importance de l'initiation pour adhérer ou faire partie d'une tradition. Toutefois, qu'en est-il réellement de l'initiation ? L'initié qui se lance sur la voie de la maîtrise a-t-il vraiment un sens ?


Selon la tradition à laquelle on adhère, le passage sous le bandeau à l'initiation, du baptême au mariage, etc., peut conduire à la découverte de l'illumination, à l'atteinte du Nirvana, à la rencontre de notre Saint-Ange Gardien, etc. Les croyances, les groupes initiatiques et les religions nous promettent de devenir l'être accompli que tant d'hommes et de femmes aspirent à être grâce à un pouvoir ou une connaissance transmise par les anciens. Pourtant, ces derniers n'ont souvent pas encore atteint cet état de plénitude et ne détiennent parfois qu'un titre dans la religion, le cercle initiatique ou dans une formation quelconque. Par exemple, dans l'apprentissage d'un art, un pianiste ne deviendra pas un maître en imitant Mozart.


Toutes ces traditions nous incitent à devenir quelqu'un d'autre en imitant et en reproduisant ce que font les autres, sans vraiment chercher à savoir qui nous sommes réellement.


Ne se trouve-t-elle pas dans la rébellion de toutes ces traditions la véritable initiation ? N'est-ce pas dans la liberté de tout ce qui nous asservit que se trouve l'intelligence ? Ne devrions-nous pas chercher à nous connaître nous-mêmes sans chercher à ressembler à quelqu'un d'autre ? Une personne émotive qui cherche à devenir insensible est-elle intelligente en croyant qu'elle pourra changer simplement en imitant quelqu'un d'insensible ?


Le simple fait de reconnaître ce que nous sommes nous permettra de changer avec souplesse et en profondeur, tandis que si nous allons à contre-courant, nous ne ferons que travestir la réalité, sans véritablement changer.


Dans diverses sphères ésotériques, on entend souvent parler du parcours initiatique et de l'importance de l'initiation pour adhérer à une tradition ou en faire partie. Les groupes ésotériques, spirituels ou religieux proposent de prendre refuge en leur tradition, en affirmant que peu de personnes sont acceptées en leur sein, et que ceux qui les rejoignent trouveront une force supplémentaire et une meilleure façon de penser en suivant leurs instructions. Ils promettent également de se débarrasser des carcans que la société impose et de trouver des frères qui pensent comme soi.


Cependant, cette proposition peut-elle mener à la véritable initiation et à la liberté́ ? Il est impossible de trouver la liberté́ si l'on tente d'imiter quelqu'un, car cela revient à s'enfermer dans l'image idéalisée de l'autre. L'intelligence ne se résume pas au savoir, mais à la curiosité de vérifier ce savoir et de pousser l'expérimentation jusqu'au bout. C'est là que commence la véritable initiation. La recherche doit rester ouverte à toutes les conclusions et éviter de se limiter à une croyance.


Il arrive que des candidats supposés à l'initiation rentrent dans une Tradition et adhèrent sans vérifier si ce qu'ils entendent est vrai. Ces personnes manipulées répandent allègrement ces informations autour d'eux comme une vérité, qui se transforme en superstitions et en croyances populaires qui se déforment au fil du temps. Certains écrivent des livres sur ces croyances, comme les chakras, la magie, les pierres, etc., sans même vérifier et expérimenter en profondeur ces fausses vérités. Lorsqu'il s'agit d'un livre religieux ou spirituel, les croyants le lisent comme un évangile et ne le remettent pas en question. Il est donc important de se poser la question de la foi qui doit être libre et ouverte à la remise en question.


J'entends souvent affirmer dans de nombreuses religions qu'elles sont les plus anciennes du monde. Toutefois, je me demande pourquoi les adeptes de ces religions se battent pour ce titre. En effet, l'âge d'une religion n'implique pas nécessairement la sagesse, la justice ou la vérité. Les religions anciennes peuvent avoir pris du retard dans leur évolution, et depuis, de nombreuses découvertes ont été faites. Par exemple, certaines religions considéraient les femmes comme une sous-race, ou les personnes de couleur comme étant d'une espèce inférieure voire diabolique. De même, l'idée que la Terre était plate a été invalidée depuis longtemps. Pourquoi donc continuer à défendre ces religions qui ont engendré la haine et l'ignorance ?


De même, comment peut-on parler de Dieu sans avoir cherché à comprendre sa véritable nature ? Il est certes plus confortable de croire ce que l'on nous enseigne, mais il est bien plus dérangeant de remettre en question nos croyances et de chercher à en trouver la preuve. C'est ainsi que naît l'intelligence de l'initié, qui se débarrasse des dogmes, des croyances et des carcans familiaux, ainsi que des pressions sociales. Il convient alors de découvrir ce que nous aimons réellement, au lieu de simplement croire aimer quelque chose. Cette connaissance peut susciter une rébellion en nous, et nous devenons alors des chercheurs en quête de notre propre identité, prêts à bousculer toutes nos croyances, sans craindre quoi que ce soit.


Le monde que nous connaissons, celui que nous percevons à travers les médias et les informations qui nous parviennent, est en réalité une illusion. Pour parvenir à une compréhension juste de l'état du monde, il est indispensable de se confronter à lui directement, avec nos propres moyens. Ne serait-ce pas là le point de départ de l'initiation ? La liberté d'expérimenter la vie ne constitue-t-elle pas la condition préalable à toute quête authentique ? Ces interrogations se posent inévitablement.


Mais ne risquons-nous pas, dans cette quête, de nous perdre dans des groupes initiatiques qui, au fond, ne seraient qu'une illusion, un mensonge de plus destiné à nous faire croire que nous pouvons devenir ce que nous ne sommes pas encore ? Ne sommes-nous pas susceptibles de nous égarer en chemin, sans même nous en rendre compte ? La recherche de la vérité, quant à elle, est la plus grande quête à laquelle nous puissions nous consacrer. Elle est riche de sens pour chacun d'entre nous, mais il est essentiel de partir de nous-mêmes, d'accepter notre psyché dans sa complexité avant de chercher à la transmuter.


Avant de croire, d'adhérer, de stigmatiser ou d'étiqueter, nous devons nous poser les bonnes questions : est-ce que mon jugement est fondé ? Cette voie est-elle la bonne pour moi ? Ma croyance est-elle ouverte ou fermée ? Suis-je prêt à ouvrir les portes de l'inconnu et à expérimenter une initiation véritable ? Nous devons avancer dans l'obscurité, être conscients de notre ignorance, ne rien croire et ne rien savoir, pour que la quête de la vérité soit pleinement féconde.




367 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout

Comments


bottom of page