• Steve Carlin

L'Initiation

Mis à jour : 19 nov. 2019



Dans différentes sphères ésotériques nous parlons du parcours initiatique, de l'importance d’être initié pour adhérer ou faire partie d'une Tradition.


Mais qu’en est-il de la véritable initiation ?

L'initié qui va sur la voie de la maîtrise a-t-il vraiment un sens ?


Selon la tradition que l’on intègre, le passage sous le bandeau à l’initiation, du baptême au mariage, etc. cela nous amène à trouver l’illumination, atteindre le Nirvana, trouver notre Saint-Ange Gardien, etc. Croyance, groupe initiatique et religion nous promettent de devenir l’être accompli que tant d'Hommes espèrent devenir grâce à un pouvoir ou une connaissance transmise par leurs ainés. Ainés qui eux-mêmes, le plus souvent, n’ont pas encore atteint ce but si privilégié. Ou n'ont que le titre à l'enceinte même de la religion, du cercle initiatique, d'une éducation quelle qu’elle soit. Par exemple, dans l'apprentissage d'un art : un pianiste va vouloir maîtriser son instrument pour devenir tel Mozart, un maître. Mais ce n'est pas en imitant ce-dernier qu’il le deviendra !


Toutes ces Traditions nous poussent à devenir quelqu'un en imitant et reproduisant ce que font les autres sans vraiment chercher qui nous sommes vraiment.


La véritable initiation n'est-elle pas dans la rébellion de toutes ces Traditions ? L’intelligence n'est-elle pas dans la liberté́ de tout ce qui nous asservi ? Dans la connaissance de ce que nous sommes sans vouloir ressembler à quelqu'un d'autre ? Quelqu'un qui est émotif et qui veut s'efforcer à devenir insensible n'est-il pas stupide de croire qu’il va changer juste en imitant un insensible ?


Le simple fait de reconnaitre ce que nous sommes nous fera changer en souplesse et en profondeur ou alors à contrario nous poursuivrons notre vie sans aucun changement. Si nous allons à contre-pied nous ne faisons qu’imiter et pas réellement changer – nous ne faisons que travestir la réalité́.

Les groupes ésotériques/spirituels/religieux nous disent : « prenez refuge en notre Tradition car très peu de gens sont acceptés en son sein. Avec nous, vous trouverez une force supplémentaire. Avec nous, vous trouverez en suivant nos instructions une meilleure façon de penser. Vous vous débarrasserez des carcans que la société́ vous inflige, ici vous trouverez des frères qui pensent comme vous. »

Peut-être ou peut-être pas...


Mais n'est-ce pas l'inverse de la véritable initiation qui mène à la liberté́ ?

Il ne peut pas y avoir de liberté́ si vous essayez d'imiter quelqu'un. Ce n’est que s’enfermer dans l’image idéalisée de l’autre.


L’intelligence n'est pas le savoir.

L'intelligence est la curiosité́ de vérifier ce savoir et de pousser l’expérimentation de ce savoir jusqu'au bout. N'est-ce pas là que commence la véritable initiation ?

Chercher ce n’est pas se fermer à une conclusion qui entraine un paradigme puis par la suite une croyance. Car si nous tirons une conclusion (hâtive) nous rentrons dans une croyance et nous nous fermons la porte.


Parfois de futurs candidats supposés à l’initiation rentrent dans une Tradition et boivent les paroles de leurs ainés sans vérifier s’ils racontent vrai. Ces esprits manipulés redistribuent allègrement ces informations autour d'eux comme une Vérité́ tout en la prêchant comme si cela était la bonne parole. De la naissent les superstitions, les croyances populaires qui se déforment au fil du temps. Certains écrivent des livres sur ces croyances comme pour les Chakra, la magie, les pierres, etc. sans même vérifier et expérimenter en profondeur ces fausses-vérités.

Quand il s'agit d'un livre religieux ou spirituel, les crédules le lisent comme un évangile et ne le remettent pas en question.

Mais où se place notre foi ?


J’entends dire dans beaucoup de religions qu’elles sont les plus vieilles au monde ! Je ne sais pas pourquoi ils se battent pour ce titre. Vieux n'est pas forcement sage, juste ou véritable. Ces vieilles religions ont du retard. Depuis, des découvertes ont été faites. Par exemple : les femmes que certains traitaient comme une sous-race ou les personnes de couleur que l'on pensait d'une espèce inferieure ou diabolique, la Terre plate, etc. tout ça nous savons depuis un moment que c’est faux. Pourquoi garder ces religions qui (ont) engendrent(é) la haine et le maintien de l’ignorance ?

Tout comme la question de Dieu ? Comment parler de Dieu sans avoir essayé de comprendre ce qu'est sa véritable nature. C’est beaucoup plus rassurant de croire ce qu'on nous enseigne mais beaucoup plus dérangeant de remettre en question ce qu’on croit savoir et d'aller en chercher la preuve. Ainsi né l’intelligence de l'initié qui va se débarrasser des dogmes et croyances en tout genre, des carcans familiaux, des exigences sociales... Savoir ce que nous aimons vraiment, pas ce que nous croyons aimer. Cette connaissance provoquera en nous une rébellion. On devient ainsi un chercheur en quête de soi. QUITTE À BOUSCULER TOUTES NOS CROYANCES sans aucune peur.


Le monde, tel que nous le voyons, à travers les médias et ce qu’on nous en dit, en soit n’est qu'une illusion. Le seul moyen de comprendre l’état du monde et d'aller le rencontrer pour s’en faire une idée avec nos propres moyens. L’initiation ne commence-t-elle pas là ? N'est-elle pas dans la liberté́ d'expérimenter la vie ? Et la vie n'est-elle pas la plus grande école et notre plus grand maître ?

Voilà les questions qui s'imposent.


Les groupes initiatiques ne sont-ils pas une illusion, un mensonge de plus pour nous faire croire que nous deviendrons ce que nous ne sommes pas encore ?

Alors qu’en soit, nous ne sommes pas forcement sur la bonne voie. Mais nous voulons devenir ce que nous ne serons peut-être jamais.


La recherche de la vérité́ est la plus grande quête que l'on puisse faire. C’est une quête riche de sens pour soi. Notre psychè́ est tellement complexe que pour la comprendre plus facilement, il faut l’accepter telle qu'elle est au départ avant de la transmuter.


Avant de croire et d’adhérer, de stigmatiser ou de mettre une étiquette, posez-vous les questions : est-ce que mon jugement est fondé ? Cette voie est-elle faîte pour moi ? Ma croyance est-elle fermée ? Ou est-elle prête à évoluer ? Suis-je prêt à ouvrir les portes inconnues et expérimenter la véritable initiation ?


Avancer dans l’obscurité́, être sûr de rien, ne rien croire et ne rien savoir...


À lire en complément : "Les dangers de l’endoctrinement ésotérique" de Sébastien G.A. Le Maôut (auteur du livre : « Les Mécanismes de la Pratique Magique » aux éditions Alliance Magique) en cliquant ici.